H

Hérisson

Structure métallique garnie d’une multitude de pointes disposée le plus souvent devant une tranchée afin d’empêcher une éventuelle intrusion ennemie.


Hindenburg (ligne)

Ligne fortifiée construite pendant l’hiver 1916-1917 et sur laquelle les Allemands opèrent à partir de février 1917 un repli stratégique afin de réduire leur front.

 

 


Hôpital annexe

Formation sanitaire de taille le plus souvent modeste, n’ayant pas d’existence administrative propre et dépendant de l’hôpital militaire le plus proche.


Hôpital auxiliaire

Formation sanitaire rattachée à un hôpital complémentaire et dont la gestion est déléguée à des sociétés d’assistance (Société de secours aux blessés militaires, Union des femmes de France…) homologuées par le ministère de la Guerre. Les hôpitaux auxiliaires sont classés en trois catégories : A, grands blessés : B, blessés de moyenne gravité ; C, blessés sans gravité et convalescents.


Hôpital bénévole

Petite structure sanitaire financée bénévolement par de riches particuliers ou certaines congrégations religieuses. Etablis le plus souvent loin du front, ces hôpitaux bénévoles servent généralement de lieux de convalescence.


Hôpital complémentaire

Formation sanitaire temporaire rattachée à un hôpital mixte.

 

 


Hôpital de campagne

Formation sanitaire du Service de santé des armées destinée servir au front ou à proximité immédiate.


Hôpital d’orientation et d’évacuation (HOE)

Formation sanitaire de l’arrière-front assurant la distribution des blessés, suivant la gravité de leurs pathologies, entre les ambulances situées à proximité et, pour ceux qui peuvent supporter le voyage, les hôpitaux de l’arrière.


Hôpital militaire

Terme générique désignant toute formation sanitaire destinée aux militaires.


Hôpital mixte

Formation sanitaire permanente et de référence créée dans toute garnison supérieure à 300 militaires. Structure adossée à un hôpital civil et bénéficiant des infrastructures de cet établissement, tant en termes logistiques (restauration, blanchisserie, …) que pour le plateau technique (bloc opératoire, pharmacie…).


Hôpital temporaire

Appellation générique recouvrant hôpitaux auxiliaires et complémentaires.


Hotchkiss

Du nom de l’entreprise privée qui la fabrique, mitrailleuse en fonction dans l’armée française de la Première Guerre mondiale. Il en existe deux types, l’un étant le modèle 1900, l’autre le modèle 1914. En 1916, ce modèle, plus fiable, supplante la Saint-Etienne, pourtant produite par une manufacture d’Etat.
A partir de décembre 1916, les établissements Hotchkiss produisent 50 mitrailleuses par jour.


Hussard

Les hussards sont des cavaliers plus spécifiquement chargés des missions d’avant-garde et de reconnaissance. Ils sont reconnaissables à leur uniforme bigarré et notamment leur célèbre dolman.

 

En 1914, l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie comptent chacun une vingtaine de régiments de hussards, contre 13 à la Grande-Bretagne et 14 à La France.
Dans un colloque tenu en Hongrie en mars 2013, l’historien Eric Labayle rappelle que les hussards sont l’une des rares unités de l’armée française à exercer une influence, encore au début du XXIe siècle, sur la société civile.